Réfléchir - Informer - Eclairer

« L ‘AVIS D’ALLEX » s’engage à agir dans la transparence et la libre expression de chacun de ses membres.

Trois axes:
- SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE
- DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DURABLE
- CULTURE ET LOISIRS POUR TOUS A TOUT AGE

"TOUS CONCERNES, TOUS ACTEURS" !
Ici l'entrée est libre, ni groupe ni parti, chacun est le bienvenu s'il se retrouve dans nos valeurs de liberté et de fraternité.
Nous sommes des habitants d'Allex décidés à nous investir pour l'avenir de notre village, pour un avenir qui n'exclut personne.
Nous avons depuis les dernières élections municipales 3 élus qui sont le relai entre les Allexois qui leur ont fait confiance et le pouvoir municipal.
Objectif : transparence ! Etre force de propositions, de suggestions, mais aussi force critique quand nous l'estimons utile.


Rejoignez nous, apportez vos idées, vos envies, votre énergie au service de notre village, vous serez ici chez vous

Vous pouvez aussi nous contacter:
lavisdallex26@gmail.com

C. Burling : 06 81 51 85 04 , MV. Charrier : 06 84 60 08 25, M. Manchon : 06 78 58 68 18.

N'hésitez pas à lire les articles un peu plus anciens qui ne sont plus dans la première page. Vous pouvez les choisir par le titre et la date à la droite de la page ou par thème
N'hésitez pas à mettre des commentaires sur les articles publiés; la procédure est maintenant très simple mais seuls les commentaires signés seront publiés.

jeudi 23 mars 2017

A la télé

Pour Info : 

Ce vendredi 24 mars sur TF1
Reportage sur Allex au cours du journal de 13h

"Suite à l'ouverture du centre d'accueil de réfugiés à Pergaud"

mercredi 22 mars 2017

CR du conseil municipal

-->

CONSEIL MUNICIPAL du mardi 21 mars 2017– 20 h30

PRESENTS : Gérard Crozier, Jean-Michel Chagnon, Jocelyne Caston, Christian Siron, Catherine Besson,  Rodrigue Rouby,  Louis Quaire, Christel Dubois, Sylvie Vachon, Chantal Andriés, Fanny Morel, Denis Cornillon, Marie Cécile Seguin, Christophe Bürling, Monique Manchon.

Secrétaire : Charlotte Cyskel

ABSENTS EXCUSES AYANT DONNE POUVOIRS : Maryvonne Charrier (M. Manchon), Bernard Vincent (G. Crozier).

ABSENTS : Didier Chalas, Marlène de Froidcourt

Le conseil débute par une pensée aux familles allexoises récemment endeuillées.

Après acceptation des corrections demandées par Maryvonne Charrier et Monique Manchon, approbation à l’unanimité du dernier compte rendu du conseil municipal.

Ordre du jour :

1 – Mise en place d’un chantier jeunes 2017 
Comme l’an dernier, 4 jeunes seront accueillis par le service technique pendant les vacances du 24 au 28 avril le matin. Le chantier confié sera la réfection du lavoir de l’espace Saint Joseph. Le dépôt des dossiers est à faire avant la fin du mois. Les jeunes recevront 75€ de la commune et une bourse « loisirs » de la CCVD.

Approbation à l’unanimité

2 –Mise à jour de la délibération relative aux indemnités des élus suite à la modification de l’indice brut terminal de la fonction publique servant de base de calcul.
Suite au changement d’indice, l’enveloppe globale d’indemnisation des élus passe de 3847,57€ à 3870,65€ bruts mensuels, ce qui correspond à + 14€ pour les adjoints et + 30€ pour le maire.

Approbation à l’unanimité  

 3- Transfert de la compétence PLU à l’intercommunalité (Cf note ajoutée sur la page de l’ordre du jour au 15 mars 2017)
Ce transfert a été prévu par la loi Alur de 2014 avec un délai de 3 ans pour la mise en place. Au 27 mars 2017 le transfert est acté sauf si une minorité de blocage se manifeste dans l’intercommunalité. Pour la CCVD, la minorité de blocage repose sur 8 communes (25%) et 6000 habitants (20%). L’absence de délibération vaut acceptation.
M. le maire commence par donner lecture des documents fournis par la CCVD (à lire en fin de CR ) puis fait part de ses craintes en terme de perte d’autonomie de l’exécutif municipal, d’abandon de responsabilité vis à vis de ses administrés « j’ai été élu pour la commune d’Allex », de précipitation dans la mise en place. Il redoute le poids des grosses communes du territoire. Il revient sur d’autres transferts, celui du risque inondations (GEMAPI), de la gestion de l’eau et de l’assainissement, affirme que les élus sont « vent debout » contre ces transferts.
Plusieurs conseillers approuvent ces craintes en particulier les pertes du droit de préemption qui passerait à l’intercommunalité  et du pouvoir de décision ; ils regrettent un manque d’explications.
Monique Manchon fait état d’une réunion CIL (commission d’initiative locale) à laquelle elle a assisté avec Maryvonne Charrier, organisée récemment par la CCVD et entièrement consacrée au PLUI. Cette réunion était destinée au secteur « basse vallée de la Drôme » avec des représentants des communes de Montoison, Grâne, Chabrillan, Roche sur Grâne, Eurre, Vaunavey, Cobonne, Divajeu… M. Fayollet, responsable de l’urbanisme à la CCVD y a présenté le PLUI et en a expliqué les avantages et la mise en œuvre. Tous les participants semblaient convaincus. Il est dommage que M. Crozier ne soit pas venu faire part de ses craintes et enrichir le débat.
Le dossier du PLUI sera instruit parallèlement à celui du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale). Le PLUI sera étudié par secteurs librement définis par les communes, il se construira avec les élus communaux et il intégrera les PLU en cours de validité. Les 4 secteurs actuels de la CCVD sont Livron/Loriol, la basse vallée de la Drôme, La Gervanne et le Roubion mais il est possible d’en créer en fonction des besoins pour qu’une « grosse » commune n’interfère pas dans l’urbanisme des plus petites communes voisines.
Monique Manchon et Christophe Bürling argumentent leur choix pour ce transfert : la vie quotidienne ne se passe plus à l’échelle de la seule commune mais davantage à celle du territoire, le poids d’un regroupement de communes est plus fort vis à vis des services de l’état, l’homogénéité du traitement de l’urbanisme  est plus lisible pour les habitants. A ce jour, en fonction de la date d’approbation du document d’urbanisme, un habitant peut faire construire une piscine alors que son voisin de la commune limitrophe n’en a pas le droit, il peut recouvrir son toit de tuiles noires alors que le même voisin ne peut pas sortir de la gamme des rouges !!
Christophe Bürling a le sentiment que l’exécutif Allexois est contre l’intercommunalité. Il demande s’il s’agit d’une stratégie pour que le transfert des documents d’urbanisme à la CCVD soit refusé. Il regrette que cette position « de village gaulois » aille à l’encontre des orientations actuelles visant à rendre plus efficaces et moins coûteuses la gestion des territoires. Monique Manchon regrette cette attitude dans la défensive et la crainte ; elle aurait souhaité que la commune s’investisse dans la dynamique positive de construction du territoire.
M. le maire répond qu’il est parfois nécessaire de faire de la résistance mais que, bien sur, si le transfert est voté, il s’impliquera dans le dossier.
Suite au débat, une conseillère municipale demande un vote à bulletin secret. M. le maire rappelle la règle des 2/3 des présents favorables à un vote à bulletin secret. Devant la quasi unanimité favorable au vote à bulletin secret, celui ci est organisé.

Suite au vote à bulletin  secret : 4 OUI, 1 BLANC, 12 NON

Allex se prononce contre le transfert de compétence du PLU à l’intercommunalité. La décision dépendant de l’ensemble des communes de la CCVD devrait être connue d’ici la fin du mois.

4 – Nouveau dépôt d’un agenda d’accessibilité programmé (AD’aP) pour la mise en accessibilité des établissements et installations recevant du public
Un plan avait été établi sur 6 ans, l’état demande que l’accessibilité des équipements publics aux handicapés soir réalisée en 3 ans, l’année 1 étant 2017.
Le plan a donc été refait :
-       Eglise : 4849 € année 2
-       Poste : 276 € année 1
-       Ecole maternelle : 2748 € année 1
-       Ecole primaire : 13748 € année 1
-       Cantine : 9528 € année 2
-       RAM (relais des assistantes maternelles): 858 € année 1
-       Bibliothèque : 3835 € année 2
-       CLSH (garderie): 8861 € année 2
-       Salle informatique : 5291€ année 1
-       Stade de foot : 39456 € année 3
-       WC espace St Joseph : 9912 € année 3 (attente du projet d’aménagement de la Traverse)
-       Il avait été prévu 360 € pour le local de l’ADMR qui ne seront pas utilisés compte tenu du déménagement de l’ADMR sous les escaliers de la mairie.
Total sur 3 ans : 99000 €
M. le maire se félicite des travaux de la mairie, de la salle polyvalente et de l’accès à l’église qui ont permis d’anticiper la mise aux normes d’accessibilité aux handicapés.

Approbation à l’unanimité

5 –Divers : Interventions des adjoints et présidents de commission

Jean Michel Chagnon :
Lecture des autorisations d’urbanisme. M. le maire justifie l’absence de réunion de la commission d’urbanisme par la nature des dossiers traités et le manque de temps

Annonces par Monsieur le Maire :
L’enquête publique du PLU est terminée, on attend le rapport du commissaire enquêteur pour envisager l’approbation en conseil municipal.
A partir du 27 mars 2017 (fin des POS) et jusqu’à validation du PLU, les dossiers seront traités par l’état.

Jocelyne Caston : La signalétique est en place. La DDT viendra prochainement visiter le village pour juger si toutes les signalisations sont conformes à la réglementation. Une réunion publique sera organisée pour expliquer la mise aux normes. Une amende de 1000€ par jour et par panneau illégal est possible.
Des jeunes en service civique à la CCVD viendront prochainement en visite à Allex

Christian Siron : Véolia continue à travailler sur l’amélioration de la station d’épuration avec en priorité l’élimination des eaux claires parasites (eaux de pluie)

Rodrigue Rouby
Au niveau de la voirie, la signalétique au sol est terminée. On attend toujours le renouvellement du contrat d’entretien. On déplore un contentieux entre le cabinet conseil de la commune et une entreprise.
Les travaux de la salle festive avancent bien, 80% du gros œuvre est réalisé.
Ceux du local du tennis seront terminés à la fin du mois.
M. le maire se félicite d’avoir intégré des Allexois « de la société civile » pour travailler sur l’aménagement de la salle festive.

Christel Dubois fait la liste des festivités qui vont avoir lieu dans la commune. (Cf site et gazette)

Sylvie Vachon évoque les problèmes de discipline rencontrés au cours des TAPS (activités périscolaires). Pour elle certains enfants se lassent de ces activités qu’ils vivent comme contraignantes. Ils « n’ont plus envie ». Christian Siron parle de quelques absences imprévues des animateurs responsables de difficultés d’organisation. Une réflexion sur les activités périscolaires devra être envisagée.

La réunion publique se termine à 22 h 15. Les conseillers de la majorité municipale restent dans la salle pendant que sortent les élus d’opposition et le public.


CR rédigé par Monique Manchon et Christophe Bürling

Pour en savoir plus sur le PLUI, allez consulter le site de l'AdCF ou Assemblée des Communautés de France qui est la fédération nationale des élus de l'intercommunalité. Il suffit de cliquer sur le lien :
 


samedi 18 mars 2017

31 mars 20h : important rendez vous


En lisant la gazette municipale ...


"La gazette d'Allex" : Le terme de gazetta en italien désignait une petite monnaie vénitienne, représentant une pie (gaza) équivalant au prix d'un journal. C'est aujourd'hui un périodique imprimé consacré aux nouvelles en presse écrite.  A Allex, commune d'environ 2500 habitants (destinée à devenir Allex-ville souhait du principal élu, peut-être un jour ville dortoir) La gazette de 63 feuillets de papier glacé m'interroge. C'est un catalogue excessif à mon goût, la démonstration des prouesses municipales. Sauf que ce sont les multiples associations d'Allex qui sont mises à l'honneur et c'est réjouissant, le tissu associatif est riche et mérite d'être souligné. Il y en a pour tous les goûts. Bien pour les bénévoles qui les font vivre.  Pour exemple, l'école de musique intercommunale des Ramières qui comme son nom l'indique est intercommunale ! (les communes adhérentes sont Grâne et Allex). Les pompiers d'Allex-Montoison-Ambonil sont aussi en photo. Le centre de secours fait partie du SDIS (Service d'Incendie et de Secours, service départemental) de la Drôme. Trop chou ! Deux de mes enfants sont en photo.

P19, beaucoup moins fun : Une page entière est consacrée au plan de la salle d'animation... DE NOTRE COMMUNE DE 2500 HABITANTS. Ah, oui ! Elle va s'étendre et avoisiner les 3500 habitants !  On anticipe à Allex avec des projets faramineux. Mais il n'y avait pas déjà eu le coût de la
salle polyvalente exorbitant ? ça continue, après la salle polyvalente et son hideuse clôture, une salle d'animation de 255m2 dont 40m2 de scène (ben, mazette !), le panneau d'affichage lumineux qui annonce la météo du jour, la date... Mais oublie de prévenir quant aux longues coupures de courant incombant aux travaux du réseau électrique de la commune. Petite anecdote : J'avais acheté des glaces et de la viande. Cela m'apprendra à ne pas être végane, j'en ai jeté une partie ! Après vérification ces coupures étaient annoncées juste sur le site de la mairie et comme nous ne consultons pas tous les jours ce site...

p26, l'état civil et ses naissances : De merveilleux bébés dans des ballons de baudruche. Allex soigne sa vitrine, mais quand même toute une page ! !

En p8, je l'avais oublié celui-là : une photo du distributeur automatique de billets (pourtant il nous avait quand même manqué). C'est important de préciser qu'il est à nouveau en état de marche après une VIOLENTE tentative de braquage. Ah ! L'insécurité à Allex ! L'insécurité c'est le fait d'être soumis à différentes formes de dangers. Ex : l'insécurité de certaines banlieues, L'INSECURITE DES ROUTES. Cette dernière les enfants d'Allex la connaissent mais elle est moins vitrine.  Cela fait 3 ans que nous sommes engagés avec quelques voisins  à la dénoncer au Pontillard. Comme le temps passe vite ! Pas d'accident, aucun de nos enfants ne s'est fait faucher sur la route de Crest à l'abord
des arrêts de bus scolaires. Tout va bien. C'est en train de bouger suite à de multiples courriers, des concertations dans le bureau de notre élu et dernièrement une pétition mise en œuvre par un voisin
excédé. ENFIN !

J'ai relevé de bonnes choses dans la gazette, ainsi la sensibilisation à la réduction des produits phytosanitaires (1/3 de la p11), la restauration de la toiture sur le bâtiment de l'école publique qui soulève malgré tout la non anticipation de la construction d'une nouvelle école répondant à des normes écologiques et à la surpopulation due aux futures nombreux lotissements.  Tout ce qui est vaguement avancé ce sont des classes supplémentaires dans la cantine fragmentant encore l'école publique, une mesure de rafistolage.  Rien ne compte à Allex que la salle festive et la Marpa qui amène des lotissements autour et permet d'agrandir Allex !

Au centre du catalogue, le centre d'accueil d'orientation (deux feuillets) : "Notre position d'être à l'écoute de la population et le travail au quotidien, d'explications (qui les demande ?), de rencontres a permis ce retour " (au calme), parole de M. Crozier. M. le Maire indique p3 du catalogue qu'il a voulu "organiser une consultation locale afin que la démocratie s'exprime". C'est ce qui a d'ailleurs conduit à un bazar sans nom. Il rappelle qu'il a été contraint par une décision de justice de ne pas organiser ce scrutin. L'ayant bien cherché puisque ce n'est pas de ses compétences.  Il s'agit de sa part d'une grande erreur que nous ne serons pas prêts d'oublier.  Dans l'édito encore il s'enorgueillit d'avoir mis en place un comité consultatif sauf que cette idée lui a été proposée par l'Avis d'Allex dont aucun élu est présent dans le comité qu'il appelle consultatif mais semble plus axé sur le contrôle. Encore une fois il n'est pas à sa place.  "J'ai pertinemment choisi les élus et les citoyens ayant des visions différentes et voulant s'impliquer avec modération." Que veut dire ce "avec modération" ? Monsieur le Maire ne trouve pas que l'Avis d'Allex soit modérée. Merci pour nous. Quant à la différence ! En effet les personnes ont été bien choisies pour ne pas le contrarier. Nous avions depuis longtemps compris qu'il n'avait que faire des 3 élus (par les Allexois) de l'opposition ! Surprenante question aussi que "Y a-t-il des problèmes sur le site ?", pas des problèmes liés au site, des problèmes liés à l'intégration...
Non, des problèmes sur le site, des problèmes quant aux migrants quoi. Cette question est ciblée et binaire. Je suis surprise aussi du rapport de deux séances d'apprentissage du français par semaine. Ce n'est pas vraiment ça.  Ces deux séances d'une heure et demi chacune peuvent être complétées par une séance de théâtre le mercredi et une autre le vendredi matin, séance plus individuelle où le résident vient avec sa question, sa difficulté (deux heures).  Quand un résident fait ses courses il utilise aussi la langue française accompagné encore par un bénévole.  Les bénévoles viennent gracieusement, sont motivés et essaient  de s'adapter à un public particulier : Ce ne sont plus des enfants à qui on fait l'école, ils ont souvent un passé proche difficile, des interrogations sur leur avenir. Leur esprit et leur emploi du temps sont aussi mobilisés par multiples rendez-vous (préfecture, médecin...) Pour les côtoyer modestement un après-midi par semaine et parfois le vendredi matin, dans l'ensemble, je les trouve motivés, très bien encadrés au CAO par les professionnels et les bénévoles... Et je ne m'inquiète pas qu'il y ait eu des problèmes ou non sur le site. En tout cas beaucoup de bruit à l'annonce de leur arrivée et beaucoup d'agitation auraient pu être évités !

p23, la culture : Un article sur Opéra et Châteaux... Et c'est tout !
PASSEES SOUS SILENCE LES DIFFERENTES MANIFESTATIONS QUE L'AVIS D'ALLEX
PROPOSE DANS CE DOMAINE DEPUIS DE NOMBREUX MOIS ! Je connais un peu Bernard Chomel et sait qu"il dépense beaucoup d'énergie pour réveiller le village d'Allex. Chaque spectacle organisé est un renouvellement. Violoncelliste, chanteurs aux différents répertoires, contre-ténor nous
ont tenu en haleine. Samedi soir, changement de cap : Allex a été secoué par le rire et une prestation originale d'un catch d'impro. Ce rendez-vous était orchestré par un talentueux metteur en scène, maître de cérémonie et arbitre. De sa verve il donnait le feu vert à 3 équipes de comédiens dégentés. Dégentés certes mais aussi très réactifs dans un combat de répliques et de situations farfelues. Ces facétieux joueurs retombaient toujours sur leur pattes,  sans aucun filet, à la merci d'un thème sans queue ni tête d'ailleurs. Le rythme conduit le public à rire de bon cœur, sans interruption et à se retrouver aussi sur scène ou à proposer un thème. Cet échange permanent et la cocasserie des situations nous ont été servis par sept personnages de talent. Bravo et merci! La salle était comble et le public intergénérationnel et ravi partageait ensuite son bonheur autour de gourmandises proposées par les membres de l'association.  Les absents ont eu tort... L'Avis d'Allex partage aussi sur son blog les manifestations culturelles locales. Pourtant dans la gazette communale, silence! Aucune référence à ces soirées, au contraire souvent les salles communales d'Allex n’ont pas été accordées alors qu'elles sont payées avec les impôts de chacun. Nous n'avons pas accès non plus au panneau publicitaire lumineux trônant sur le mur de la mairie pour informer tous les Allexois de nos actions.
Alors ce sont nos jambes, nos cœurs et notre détermination qui nous engagent à distribuer dans les boîtes aux lettres du village le fameux papier bleu de l'Avis d'Allex.
A votre service...

Sandrine Locquet

vendredi 17 mars 2017

La Grande Guerre par Bernard Chomel (suite)


1914 : l’hécatombe (6)
Août, du 4 au 26 : la bataille des frontières
Elle se déroule sur deux fronts : franco-belge (ffb) et franco allemand (ffa). Le plan français est un échec ; les pertes sont énormes, 300 000 hommes, dont certainement 130 000 morts pour ce seul mois d’août ; les armées françaises battent en retraite.
2 août : (ffb) invasion du Luxembourg par L’Allemagne.
3 août : (ffb) l’Allemagne déclare la guerre à la Belgique après que cette dernière ait refusé l’ultimatum allemand.
4 août : application du plan Schielfen, l’Allemagne envahit la Belgique
Le plan Schielfen prévoyait d’envahir la France en passant par la Belgique. Les Allemands pensaient que les Belges seraient passifs. Or tout le peuple Belge se souleva, derrière le roi Albert 1er, contre cette invasion.
4 août : la Grande Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne
La Grande Bretagne garante de la neutralité de la Belgique entre en guerre entraînant aussi tout son empire dans cette folie meurtrière.
5 août : (ffb) début du siège de Liège qui s’achèvera le 16
La résistance des Belges est remarquable et gêne l’avancée allemande.
Carabiniers belges défendant les villages.
 Devant la violence des combats, de nombreux habitants fuient les zones de combat.
Réfugiés belges assistés par les soldats.
6 août : (ffb) le gouvernement belge appelle la France à son secours. Joffre envoie le corps de cavalerie Sordet

Corps Sordet en Belgique
7 août :(ffb)
Joffre ordonne à la 5ème armée commandée par Lanrezac d’aller soutenir l’armée belge sur la Meuse. Ce dernier recevra l’autorisation de remonter vers le Nord pour éviter l’encerclement.
7août : (ffa)) Début de l’offensive d’Alsace
L’armée française commandée par le général Bonneau entre en Alsace par la trouée de Belfort. Les poteaux marquant la frontière sont arrachés

L’armée française s’empare d’Altkirch, entre dans Mulhouse.
Le jour même, l’armée allemande contre attaque et chasse les français après de violents combats.

Du 14  au 24 août : les grandes offensives françaises
Elles vont se dérouler sur les fronts franco-belge et franco-allemand, dans le même temps, sur plusieurs jours. Les historiens s’accordent pour dire que ces batailles donnèrent les  caractéristiques de celles  du XXème siècle. L’armée allemande fut victorieuse parce que son armement était adapté au terrain, plus performant que celui de l’armée française. La stratégie de cette dernière était dépassée et coûteuse en vie humaine.  300 000 soldats hors de combat dont 100 000 ou 130 000 morts selon les sources.

Attaque à la française, baïonnette au canon
 En Lorraine :
La première offensive d’envergure débute le 14 : les armées des généraux Castelnau et Dubail franchissent la frontière, passent entre Moselle et Vosges et entrent en Lorraine. Dubail prend Sarrebourg, Castelnau Château-Salins, Dieuze et Morhange.

Bataille de Morhange : Image de propagande française
 Les armées allemandes (5ème et 6ème) laissent venir. Puis contre-attaquent le 20 août. L’artillerie lourde est terriblement efficace, les français meurent en masse sans voir l’ennemi.
En Belgique :
Joffre, pensant que les armées allemandes étaient faibles dans leur centre,  lance l’offensive (3ème et 4ème armées) dans les Ardennes belges. Le choc a lieu le 22 août, entre Longwy et Bouillon.
Le massacre du 22 août devrait rester dans nos mémoires :
Charleroi, Morhange, Rossignol, trois défaites dont la France ne veut pas se souvenir. Ce 22 août, des milliers de soldats épuisés par les marches forcées, vont connaître le terrible baptême du feu. 22 000 ou 27  000 morts, selon les sources, meurent  en une seule journée, pulvérisés par l’artillerie lourde allemande. .
Du 20 au 26 août, phase terminale de la bataille des frontières, les français sont chassés de la vallée de la Sambre, des Ardennes, du bassin Lorrain au prix de lourdes pertes, 100 000 ou 130 000 morts, selon les sources. Les mois d’août et de septembre de cette année seront les plus meurtriers.
Le soir du 22 les Allemands ne seront pas sûrs de leur victoire, leurs pertes étant très élevées, au moins 10 000 morts. Ils ne se lanceront pas à la poursuite des armées françaises en déroute.
Le 25 août, Joffre  ordonne le repli général sur la ligne Verdun, Aisne, Laon, Somme
23 août : les atrocités de guerre
Ce 23 août 674 civils sont tués par les Allemands à Dinant, ville de Belgique

Conséquences de cette défaite :
L’empire allemand garde la maîtrise du bassin lorrain, alors cœur de la production fer charbon. Cela va lui permettre d’alimenter son industrie lourde et de tenir quatre ans face aux alliés.
La ligne frontière se retrouve 200 km à l’intérieur du territoire.

Réunion ERIDAN


Chants chorals à Allex le 1° Avril