Réfléchir - Informer - Eclairer

« L ‘AVIS D’ALLEX » s’engage à agir dans la transparence et la libre expression de chacun de ses membres.

Trois axes:
- SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE
- DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DURABLE
- CULTURE ET LOISIRS POUR TOUS A TOUT AGE

"TOUS CONCERNES, TOUS ACTEURS" !
Ici l'entrée est libre, ni groupe ni parti, chacun est le bienvenu s'il se retrouve dans nos valeurs de liberté et de fraternité.
Nous sommes des habitants d'Allex décidés à nous investir pour l'avenir de notre village, pour un avenir qui n'exclut personne.
Nous avons depuis les dernières élections municipales 3 élus qui sont le relai entre les Allexois qui leur ont fait confiance et le pouvoir municipal.
Objectif : transparence ! Etre force de propositions, de suggestions, mais aussi force critique quand nous l'estimons utile.


Rejoignez nous, apportez vos idées, vos envies, votre énergie au service de notre village, vous serez ici chez vous

Vous pouvez aussi nous contacter:
lavisdallex26@gmail.com

N'hésitez pas à lire les articles un peu plus anciens qui ne sont plus dans la première page. Vous pouvez les choisir par le titre et la date à la droite de la page ou par thème
N'hésitez pas à mettre des commentaires sur les articles publiés; la procédure est maintenant très simple mais seuls les commentaires signés seront publiés.

dimanche 10 juin 2018

Occasions manquées



Le CAO d’Allex va fermer comme d’autres en France ; rien d’anormal en cela, ils avaient vocation à être temporaires ;
 L’ouverture d’un CAO dans les locaux du château Pergaud aurait pu être pour Allex une occasion de découvertes, d’innovations, de rencontres. Au lieu de profiter de cette opportunité on aura tout fait pour gâcher l’expérience sous couvert d’une bienveillante neutralité ; je ne parle pas de l’accueil au moment de l’ouverture, propos haineux ou extrémistes ; on a entendu « déni de démocratie » (sic), nécessité de désobéissance civile, on a vu circuler  des pétitions ; on était en pleine précampagne présidentielle.
Une fois le CAO ouvert, même attitude de rejet ; seulement des familles, oui, mais surtout pas d’enfants dans les écoles qu’elles soient publiques ou privées, pas d’ouverture des clubs sportifs pourtant nombreux, aucune manifestation d’accueil de la mairie.
Il y eut bien quelques gestes de soutien, quelques graphitis et banderoles favorables, quelques fêtes ouvertes dans l’esprit d’accueil de l’espace Saint Joseph mais aucune intégration ans le village ; seuls des bénévoles ont pu  dans l’enceinte éloignée du centre apporter leur aide en apprentissage du français, en mécanique, jardinage, transports …
La séparation entre habitants est restée la même, les « pour » et les « contre », sans progrès dans le dialogue.
Quel bénéfice Allex a t il tiré de cette présence ?
Quelle image Allex a t il donné pendant cette période : un village divisé, fermé sur lui même,  cherchant à tout prix à maintenir une apparence de calme dans une attitude faussement neutre.

Que d’occasions manquées !

Jacques Manchon

Mise au point

 
Dans le compte rendu de la réunion publique du conseil municipal du lundi 4 juin 2018, éditée sur le blog de L’Avis d’Allex, je  lis : « L’interconnexion avec le réseau d’eau du sud valentinois est terminée. La vanne est en limite des 2 communes Allex et Montoison. En cas de pollution de la nappe allexoise, il suffira d’ouvrir la vanne. Les quelques maisons qui n’étaient pas reliées au réseau d’eau potable le sont maintenant. A ce propos, il fait état d’un autre écrit de L’Avis d’Allex  évoquant, compte tenu de la richesse en eau de la commune d’Allex,  un possible acheminement de l’eau d’Allex vers le sud valentinois. Il corrige et insiste : Allex ne fournira jamais le sud valentinois ».

J’ai recherché à quoi il était fait référence.
- Le 17 mai, j’écrivais sur le  blog de  l’Avis d’Allex : « Il est  vrai que notre commune possède une réserve d’eau importante dans sa nappe phréatique puisque, quand la rivière ne suffit plus, c’est elle qui alimente la station d’irrigation Allex-Montoison. Il y a de quoi s’interroger, quand l’on paye pour raccorder notre réseau de distribution d’eau potable à celui de la ville de Valence, par le réseau de Montoison. »
- Dans le journal N° 25 publié par l’Avis d’Allex en Janvier 2018 on pouvait lire:
« Les nappes souterraines, en bordure de la basse vallée de la Drôme, riches en eau de bonne qualité, sont stratégiques et doivent être protégées pour les générations futures. La commune d’Allex a cependant décidé de se connecter au réseau d’eau du sud valentinois pour se dépanner en cas de pollution mais il n’est pas impossible que le transfert se fasse un autre jour dans l’autre sens et que la nappe d’Allex alimente les habitants de la zone urbaine de valence. » Hypothèse parmi d’autres …

Je me souviens …

Comme vous le savez probablement, accidentellement, j’étais 1er adjoint sous le mandat de monsieur Bruyère dans les années 1970. Voici, approximativement ses propos après qu’il eut participé à une réunion avec les services DDE et DDA du département concernant l’alimentation de notre secteur en eau potable.
« Nous pourrions être intéressés par la qualité et la quantité d’eau en réserve dans votre commune ».
La CGE, a, je crois, à l’époque fait une étude à ce sujet. Il n’y eut pas de suite et il s’agit d’une information malheureusement incontrôlable depuis le décès de Monsieur Bruyère.

Mais pourquoi nos élus sont-ils aujourd’hui aussi catégoriques ? Il n’y a pas de honte de dire que la nappe phréatique d’Allex pourrait alimenter un jour d’autres populations surtout que, si on y prend garde, la qualité sera toujours la même  ... Dans cette hypothèse, une partie du réseau sera déjà opérationnelle, on s’en félicite.

Yves Seguin

mercredi 6 juin 2018

Communiqué du Collectif Allexois de Soutien aux Réfugiés


Non à la fermeture du centre d’accueil d’Allex ! 

En octobre 2016, suite au démantèlement du camp de Calais, les premières personnes en demande d’asile arrivaient au Centre d’Accueil et d’Orientation (CAO) d’Allex. La mobilisation des personnes favorables à l'accueil permit de dépasser les oppositions exacerbées par le FN et les groupuscules d'extrême droite. Elle engendra de nombreuses activités autour du CAO : cours de français, repas partagés, sorties sportives ou culturelles, jardinage, aide à l’insertion avec recherche de logement et d’emploi une fois le statut de réfugiés obtenu... 


Depuis 2016, le château Pergaud n’est pas un centre d’accueil comme un autre : c’est un véritable lieu de vie et de rencontres ; les personnes hébergées y vivent sereinement, nouent des liens avec les habitants des environs et peuvent retrouver un temps de respiration nécessaire après les mois éprouvants d’exil qu’elles ont traversés. 


Or donc, voilà que Monsieur le Préfet de la Drôme annonce la fermeture du centre, qu’il justifie par 2 raisons : un engagement qu’il aurait pris devant le conseil municipal d’Allex : ouverture du centre pour une durée de 2 ans, ainsi qu’une réévaluation du montant du bail locatif, dépassant le budget initialement prévu.

Ces arguments sont fallacieux : aucun engagement officiel sur la durée n’a été pris par Monsieur le Préfet en conseil municipal, en atteste le compte rendu dudit conseil municipal.
Quant à la réévaluation du bail, elle était non seulement connue de tous depuis le début, mais elle ne pose aucun problème puisque le Diaconat protestant et le propriétaire des lieux étaient en passe de signer un compromis de vente permettant au Diaconat de pérenniser son activité locale.

Informé du projet de vente, M. Gérard Crozier, maire d’Allex, s’est offusqué de cette présence sur son territoire, (deux ans plus tôt il s’était déjà opposé fermement à l’ouverture du centre en tentant de lancer un référendum illégal). Quelques jours plus tard, la décision de fermeture du centre tombait depuis la préfecture. 


Pourquoi fermer un lieu d’accueil qui permet un hébergement serein ?
Pourquoi fermer un lieu d’accueil alors que tant de personnes migrantes sont encore à la rue ? Pourquoi priver les personnes accueillies de ce lieu et des soutiens présents et les envoyer dans des centres délabrés, où elles seront isolées ? Où est l’humanité qui émaille les discours de M. Macron et M. Collomb ? 


Après 2 ans d’investissement en temps et énergie, les bénévoles et salariés qui interviennent auprès des personnes résidant au centre d’accueil d’Allex ne peuvent accepter une fermeture et l’abandon pur et simple de tous les liens et projets construits.

M. Gérard Crozier confiait aux médias en 2017 que tout se passait bien, finalement, avec les demandeurs d’asile de Pergaud. Les Allexois interrogés disaient la même chose.

M. le Maire d’Allex se targuait en septembre 2016 de devoir représenter les citoyens allexois. Qu’il fasse son office et permette à sa commune la poursuite d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Allex, ce qui, s’il fallait le rappeler, ne coûte rien à la ville et n’a apporté que de belles rencontres aux habitants.


Non à la fermeture du centre d’accueil d’Allex !
Rassemblement devant la mairie d’Allex : samedi 16 juin à 14 h



 

mardi 5 juin 2018

CR du conseil municipal du 4 juin

-->

CONSEIL MUNICIPAL du lundi 4 Juin 2018 – 20 h

PRESENTS : Gérard Crozier,  Jean-Michel Chagnon,  Jocelyne Caston,  Christian Siron, Rodrigue Rouby, Louis Quaire, Denis Cornillon, Bernard Vincent, Marie-Cécile Seguin, Christel Dubois, Chantal Andriés, Sylvie Vachon, Didier Chalas, Fanny Morel, Monique Manchon, Christophe Burling.

Secrétaire de séance : Christel Dubois

Secrétaire : Charlotte Csikell.

ABSENTS : Marlène de Froidcourt, Absents avec procuration : Catherine Besson, Maryvonne Charrier

Une pensée pour les familles endeuillées.

Approbation à l’unanimité du précédent conseil municipal

1 – Electrification rurale : renforcement de réseau BT à partir du poste de Barnaire
Travaux estimés à 18342€ pris en charge à 100% par le SDED*
Ces travaux concernent le changement du transformateur au carrefour de la rue des Ramières et de la rue des Morilles avec rénovation de la ligne. La capacité sera doublée. Le réseau reste en aérien.
Approbation à l’unanimité.

2 – Electrification rurale : raccordement au réseau BT pour alimenter la construction du GFA ASH’M située route des Pues (parcelle ZN 28)
Il s’agit d’équiper en réseau électrique le centre équestre situé prés de la Riaille ; des essais en alimentation solaire n’ayant pas été concluants. Une ligne est prévue le long de la Riaille avec mise en place d’un transformateur en bordure de terrain.
Prix estimé 30841€ dont 18565€ de part communale facturée au demandeur.
Approbation à l’unanimité

3 – Convention de transfert de maîtrise d’ouvrage avec le département pour l’opération d’aménagement de la traverse du village.
Le projet d’aménagement de la traverse est soumis à une double maîtrise d’ouvrage, celle de la commune et celle du département pour la bande de roulement. Ce dernier transfère à la commune sa maîtrise d’ouvrage afin de simplifier la conduite des travaux et verse à la commune la somme correspondante estimé à 153360€
Approbation à l’unanimité
M. le maire fait référence à un article satirique écrit par l’Avis d’Allex expliquant le futur trottoir en bois le long du mur de Saint Joseph en le comparant à « une estrade en bois ». Il condamne ce genre d’écrit et affirme que ces mots ont bien fait rire ceux qui les ont lu.

4 – Prorogation de la convention « assistance retraite » 2015-2017 signée avec le centre de gestion de la Drôme.
Approbation à l’unanimité

5 – Création d’un ossuaire au cimetière communal
Le règlement du cimetière est en cours d’élaboration avec, en particulier,  un rappel aux familles pour toutes les concessions trentenaires expirées et les concessions perpétuelles à l’abandon. La loi oblige à créer un ossuaire permettant de garder les restes des ossements de ces concessions échues. L’ossuaire doit être un caveau ventilé et fermé à clé. Les ossements sont disposés dans des boîtes comportant l’identité du défunt. Un registre est établi et conservé. Lorsque l’ossuaire est plein, le caveau est fermé à clé définitivement.
Il existe à ce jour un caveau inutilisé appartenant à la commune, situé à l’entrée du nouveau cimetière. Ce caveau sera aménagé pour l’usage d’ossuaire municipal.
M. Chalas insiste sur les précautions à suivre en cas de transfert des ossements d’une tombe « abandonnée » à l’ossuaire. M. le maire le rassure : bien que la loi ne l’oblige pas, les familles seront systématiquement alertées avant tout transfert.
M. le maire précise qu’il n’y a plus de concessions perpétuelles hormis pour les « morts pour la France » dont les tombes doivent être entretenues par la collectivité s’il n’y a plus de famille pour s’en charger.
A propos du règlement M. le maire parle de la difficulté d’ouvrir et de fermer les portes du cimetière. En effet, la loi oblige à une fermeture nocturne et il faudra décider des horaires d’ouverture et du personnel en charge de ces ouvertures/fermetures.
Approbation à l’unanimité

4 – Budget communal 2018 : décision modificative n°1
Cette écriture est nécessaire suite à une erreur intervenue dans la rédaction du budget.
Approbation à l’unanimité

5 Divers :

Informations par M. le Maire :
-       Remplacement du médecin : des « pistes » s’ouvrent suite à la publication de l’annonce dans la presse
-       Plusieurs demandes pour l’achat de terrains de la ZA communale
-       Manifestation annoncée le 16 juin prochain devant la mairie contre la fermeture du CAO, organisée par le collectif de soutien aux réfugiés
M. le maire parle des nombreux courriers de plusieurs pages envoyés par le collectif, il explique qu’il n’est en rien responsable de cette fermeture, il ne veut ni « endosser le choix politique du gouvernement » ni l’augmentation du loyer de château Pergaud en fin du bail emphytéotique. Il craint  que cette manifestation réveille d’autres réactions.
M. Manchon trouve qu’il est regrettable de fermer un lieu qui fonctionne bien ; elle comprend le ressentiment des bénévoles qui œuvrent au quotidien.
C. Burling parle d’affaire idéologique dangereuse et regrettable qui risque de « rallumer la mèche »
R. Rouby fait remarquer qu’il n’y a eu aucune réaction lors de la fermeture de Reguin qui occupait les lieux précédemment.
JM. Chagnon donne lecture des autorisations de travaux.
Jocelyne CASTON informe du début de la géolocalisation des habitations hors agglomération. Cette géolocalisation sera complétée par la numérotation qui reprendra la distance par rapport à une voie importante ou un carrefour. Par ailleurs, le plan de la zone artisanale sera installé en entrée de zone, près du local technique de la commune.
Christian SIRON :
-       L’interconnexion avec le réseau d’eau du sud valentinois est terminée. La vanne est en limite des 2 communes Allex et Montoison. En cas de pollution de la nappe allexoise, il suffira d’ouvrir la vanne. Les quelques maisons qui n’étaient pas reliées au réseau d’eau potable le sont maintenant. A ce propos, il fait état d’un autre écrit de L’Avis d’Allex  évoquant, compte tenu de la richesse en eau de la commune d’Allex,  un possible acheminement de l’eau d’Allex vers le sud valentinois. Il corrige et insiste « Allex ne fournira jamais le sud valentinois ».
-       Débuts immédiats des travaux sur Barnaire (de juin à début août) pour les réseaux eau usée, eau pluviale et eau potable. Fin août, début septembre les travaux se poursuivront le long de la route des Ramières jusqu’au chemin du Rif pour terminer la séparation entre les eaux usées et les eaux pluviales.
Rodrigue ROUBY donne l’état des travaux de l’étanchéité du parvis de la mairie. La dalle en béton sera coulée le 15 juin prochain. Au conseil municipal du 2 juillet  il présentera le projet d’agrandissement de la cour d’école. Il a commencé à recevoir les différents devis demandés pour la remise en état des chemins de la commune. La somme, 160000€, est très nettement supérieure au budget voirie, il faudra donc établir des priorités. Il revient sur le courrier adressé à tous les habitants concernant la taille des haies en bordure des voies publiques. M. le maire explique que si les habitants n’obtempèrent pas, il sera fait un rappel à l’ordre puis un rappel à la loi par le procureur de la république.
Christel DUBOIS informe des prochaines manifestations allexoises

Prochain conseil public : le 2 juillet 2018

La réunion se termine à 22 h

CR préparé par Monique Manchon.

* SDED : Le Syndicat Départemental d'Électricité de la Drôme a été créé par arrêté préfectoral du 27 avril 1964. Il est devenu par arrêté préfectoral le Syndicat Départemental d'Energies de la Drôme sous la marque "Energie SDED". Il s'agit d'un syndicat mixte qui regroupe l'intégralité des 367 communes drômoises. Il représente aujourd'hui une population de plus de 480 000 habitants. Il assure l'organisation et le contrôle de la distribution de l’électricité et du gaz

jeudi 31 mai 2018

Atelier d'écriture


Depuis 6 ans, je participe à un atelier d'écriture de cinq jours qui a lieu en juillet à Allex avec Nadine de l'Association Ecritures Colombines. Le thème est chaque fois différent. Si vous aimez l'écriture, allez faire un tour sur le site de l'association, peut-être aurez-vous envie de vous inscrire au stage (voir l'affiche ci-jointe). Si voulez savoir comment ça se passe concrètement, appelez moi ! Bises et peut-être à bientôt.

Gislhaine


Vous aimez le chant choral ....


Café-Rencontre

ATTENTION

LE CAFE - RENCONTRE DE SAMEDI 2 JUIN N'AURA PAS LIEU.

La prochaine date sera communiquée sur ce blog