Réfléchir - Informer - Eclairer

« L ‘AVIS D’ALLEX » s’engage à agir dans la transparence et la libre expression de chacun de ses membres.

Trois axes:
- SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE
- DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DURABLE
- CULTURE ET LOISIRS POUR TOUS A TOUT AGE

"TOUS CONCERNES, TOUS ACTEURS" !
Ici l'entrée est libre, ni groupe ni parti, chacun est le bienvenu s'il se retrouve dans nos valeurs de liberté et de fraternité.
Nous sommes des habitants d'Allex décidés à nous investir pour l'avenir de notre village, pour un avenir qui n'exclut personne.
Nous avons depuis les dernières élections municipales 3 élus qui sont le relai entre les Allexois qui leur ont fait confiance et le pouvoir municipal.
Objectif : transparence ! Etre force de propositions, de suggestions, mais aussi force critique quand nous l'estimons utile.


Rejoignez nous, apportez vos idées, vos envies, votre énergie au service de notre village, vous serez ici chez vous

Vous pouvez aussi nous contacter:
lavisdallex26@gmail.com

C. Burling : 06 81 51 85 04 , MV. Charrier : 06 84 60 08 25, M. Manchon : 06 78 58 68 18.

N'hésitez pas à lire les articles un peu plus anciens qui ne sont plus dans la première page. Vous pouvez les choisir par le titre et la date à la droite de la page ou par thème
N'hésitez pas à mettre des commentaires sur les articles publiés; la procédure est maintenant très simple mais seuls les commentaires signés seront publiés.

mercredi 26 avril 2017

Connaissez vous l’ A.M.A.P.E. ?


Ce n’est pas qu’une livraison de paniers bio! C’est aussi une association d’aide aux enfants en danger dans le cadre de la protection de l’enfance.

ASSOCIATION MAISONS d’ACCUEIL PROTESTANTE pour ENFANTS

Cette association existe depuis 1841 ; elle gère trois établissements :
La maison d’enfants de Crest
La maison d’enfants de Loriol « le Colombier »
Le service d’accueil d’urgence à La Laupie
Et un service de suivis extérieurs pour l’accompagnement éducatif et l’accompagnement des jeunes majeurs vers l’autonomie. C’est dans ce cadre que l’association récupère meubles ou électroménagers….

L’association organise le vendredi 9 juin à 19h un repas africain. Pour soutenir les actions de cette association vous pouvez vous inscrire. Ci dessous renseignements et bulletin d’inscription.


mardi 25 avril 2017

Pensez-y

Une soirée pour s'enchanter!!

Penser à réserver pour être bien placé

Pour plus d'informations, relire la présentation sur ce blog à la date du17 Avril

lundi 24 avril 2017

club de lecture

La première réunion du club de lecture aura lieu 
le lundi 19 juin à 19h.

Vous venez de lire un livre que vous avez aimé .... venez en parler

Vous voulez des idées de livre à découvrir .... venez écouter

Ce club est ouvert à tous. Il suffit de faire part de votre participation à l'adresse : lavisdallex26@gmail.com

Parlez en autour de vous

samedi 22 avril 2017

La Grande Guerre par Bernard Chomel (suite)


1914 : l’hécatombe (8)
Août - septembre sur le front occidental : la bataille de la Marne
Rappel : Ils étaient partis joyeux, ils seraient rentrés pour les vendanges. Mais, rien ne s’est passé comme prévu. La bataille des frontières est macabre :
- 206 500 pertes humaines côté français, dont 107 800 disparus
- 136 500 pertes humaines côté allemand, dont 28 500 disparus.
Les pertes civiles sont énormes : villages, villes bombardées par les armées des deux camps, exactions…

Destructions de guerre
 
C’est la débâcle pour les armées françaises
23 août : sur le front oriental
Le Japon entre dans la guerre par opportunisme. Il s’empare de la concession allemande de Qingdao en Chine puis, plus tard, des îles Marianne. Victoire presque  sans pertes humaines. L’empire du Japon est le seul empire qui survivra à cette guerre.
24-31 août : sur le front occidental
« On a vu les effets dissolvants de ces marches en retraite répétées plus souvent  de nuit. Effectifs fondus, nombreux traînards tombés aux mains de l’ennemi, bagages perdus, fusils et canons enlevés et, surtout, disparition du moral de la troupe : tels étaient les résultats des retraites effectuées ces derniers jours par nos différentes armées. » Général Gallieni.
Pour Joffre, les fuyards doivent être recherchés et passés par les armes.
Fusillés pour l’exemple : 206 d’août à décembre 1914
 
Le commandant en chef Joffre est conscient de la  nécessité de se  replier pour reconstituer les forces armées. Pour retarder l’avance des troupes allemandes, il ordonne des contre attaques qui permettront ce repli :
-       batailles de Signy l’abbaye les 28 et 19 août, 1200 morts et disparus, 3 000 blessés,
-       bataille de Guise, le 29 août
29 août : « Situation inchangée de la Somme aux Vosges »
Tel est le communiqué publié par le Grand Quartier Général des armées.
Les Français apprennent avec stupeur que les Allemands ont envahi la France et que leurs armées sont en déroute.
Jusqu’à cette date, les communiqués laissaient entendre que la situation était maîtrisée. Et la guerre moderne inventa la propagande et le mensonge.
Les civils français, voyant se profiler une nouvelle défaite, suivent les troupes sur les routes de l’exode.
30 août : premier bombardement aérien de l’histoire
Un petit avion allemand largue quelques bombes sur Paris (2 morts) et une banderole sur laquelle on peut lire : « Parisiens, rendez-vous, les Allemands sont à vos portes. »
500 000 parisiens fuient la capitale.
 31 août : les allemands entrent dans Amiens
Les allemands défilent à Amiens
 
3 septembre : le gouvernement français quitte la capitale pour Bordeaux.
Gallieni est chargé de la défense de Paris. Ce dernier rassemble toutes les troupes disponibles pour constituer la VI ème armée. Les allemands sont à  Chelles, à 30 km de Paris.
Les allemands étaient sûrs de leur victoire et ont donc prélevé des troupes pour renforcer le front oriental (bataille du Tannenberg). Le général Von Kluck renonce alors à contourner Paris par l’ouest et à encercler la ville. Il dirige ses troupes vers l’est, la Marne et l ‘Ourcq.
Il affaiblit ainsi ses positions.
4 septembre : observation aérienne
Un avion observe ces mouvements, ce 4 septembre. Gallieni y voit l’opportunité d’une victoire possible et convainc Joffre.
Joffre signe un ordre du jour donnant, aux armées françaises,  le signal de la contre offensive.
Carte postale évoquant l’ordre de Joffre
 
Ce sera la première bataille de la Marne qui se déroulera sur un arc de cercle de 225 km de long , à travers la Brie, la Champagne et l’Argonne, limitée à l’ouest par le camp retranché de Paris et à l’est par la place forte de Verdun.
Les forces engagées :
- France et Royaume Uni : 1 100 00  hommes
- Empire Allemand : 900 000 hommes
Pertes :
- France : 21 000 morts, 51 000 disparus, 122 000 blessés
- Royaume Uni : 3 000 morts, 4 000 disparus, 30 000 blessés
- Empire allemand : 43 000 morts, 40 000 disparus, 173 000 blessés
Carte de la bataille de la Marne
 
5 septembre : mort de Charles Péguy et célèbre épisode des taxis de la Marne
Le lieutenant Charles Péguy meurt dans un accrochage avec l’armée allemande devant le village de Monthyon près de Senlis.

Le lieutenant Charles Péguy, à droite sur la photo
Gallieni réquisitionne les taxis de la capitale pour transporter les troupes sur le front. Cet épisode est à relativiser car les taxis ont transporté peu de soldats sur le front. Mais il est essentiel car il raconte des histoires héroïques aux Français qui ne comprennent pas cette guerre.
Taxi de la Marne
 
Film d’époque : le film commence par un défilé de cavaliers allemands défilant dans une ville conquise, sans doute dans le nord de la France. Cette cavalerie inspire plus de crainte que l’infanterie.  L’épisode des taxis est intéressant : elle montre l’urgence de la situation. On remarque que la population observant le transport des troupes est très calme. Cela contraste avec l’enthousiasme de la mobilisation. Les défaites ont engendré des inquiétudes. On voit Foch qui fut le grand artisan de la victoire de la Marne : il a réorganisé les armées, fait preuve de clairvoyance et de stratégie. A noter que Gallieni et Joffre se disputait l’attribution de la victoire.
Les différentes scènes de batailles finales sont sans doute des reconstitutions. Elles montrent la violence des combats et le rôle de l’artillerie.
6 au 15 septembre : la bataille
Selon les sources, les dates varient de quelques jours
L’offensive allemande est stoppée net au pris de pertes énormes des deux côtés et grâce aux efforts surhumains des soldats français.
Cette victoire française est inattendue, Elle est la conséquence d’une succession d’occasions manquées de part et d’autre.
La bataille des frontières avait marqué l’échec du plan français, celle de la Marne marque l’échec du plan allemand.

Bivouac français avant le combat
 
Déploiement de l’infanterie française avant le combat
 
Destructions de guerre
 



Soldat français assistant un camarade blessé pendant cette bataille
Cadavres allemands

Naissance d'une nouvelle association : asso-annepierjean.fr.


Créée à l'initiative de la fille d'Anne Pierjean, l'auteure de dizaines de livres pour jeunes et enfants, essentiellement.

Dans la vie, cette dame s'appelait Marie-LOUISE GRANGEON ; elle était institutrice, elle a enseigné à Allex dans les années 50, elle a été ma première "maîtresse", et quelle maîtresse ! J'en garde un souvenir attendri.
Elle a enchanté beaucoup d'enfants par ses contes, ses histoires, elle leur a donné le goût de la poésie...

Allez faire un tour sur le blog, en cours mais déjà bien fourni. Merci.

Gislhaine Beaumont Chancel

Si d’anciens (nes) élèves veulent témoigner, les colonnes de notre blog  sont ouvertes

jeudi 20 avril 2017

prochain conseil municipal le 27 avril à 19h30






















Y a t il un risque sur le maintien du bureau de poste d'Allex ?

On en saura peut être plus jeudi 27 ....